Le spécialiste du chauffage électrique de terrasse

simple, efficace, économique, réglementaire
02 51 86 74 52

Charte de terrasses Lilloises

 A Lille la municipalité a adopté la Charte des Terrasses Lilloises.

Les temps changent,  à Lille c'en est  fini ou en tous les cas bientôt, des parasols dépareillés et multicolores, des pares-vents bricolés, la municipalité a adopté la Charte des Terrasses Lilloises qui a pour objectif d'harmoniser les espaces publics, en donnant des consignes très précises quant aux équipements possibles. Ainsi la Charte propose un nuancier des couleurs de toiles autorisées pour les parasols, des indications concernant le mobilier. Quant aux équipements, la position est très claire la municipalité interdit tout système de chauffage au gaz, fini les parasols gaz idem pour les panneaux radiants gaz en applique. 

>> Téléchargez la Charte des Terrasses Lilloises

 

"On sait que le coeur de ville verra fleurir des parasols harmonieux. Que les terrasses « en dur » devront disparaître, etc. Et dans les autres quartiers ? Et pour le consommateur, ça changera quoi ? Petite étude du texte signé il y a peu.Règlement et charte : deux textes différents mais complémentaires. Il y a ce qui est de l'ordre de l'obligatoire, et ce qui est de l'ordre du recommandé. Dans la première catégorie, on trouve donc le règlement des terrasses signé par voie d'arrêté par le maire, qui détermine les surfaces des terrasses, les accès, en un mot, l'occupation commerciale du domaine public. La seconde catégorie concerne l'esthétique. C'est l'objet de la Charte des terrasses qui a causé tant de discussions. Qui est concerné ? Tous les restaurateurs et cafetiers qui possèdent une terrasse. Exit les terrasses fermées, seules les terrasses libres et équipées sont autorisées.Quelles couleurs dans la ville ? L'ensemble devra être harmonieux et sobre. Pas question de voir un parasol rouge et un autre jaune sur une même terrasse. Les « couleurs criardes sont à proscrire », est-il précisé. Avec la Charte, un nuancier a été fourni aux commerçants : il va du grège au vert sapin en passant par le gris ardoise et le bleu nuit. Pour certains secteurs, la couleur est imposée : rue Rihour, place Rihour, place Mendès-France ainsi que Grand'Place, les parasols seront de couleur grège, alors que ceux de la place du Théâtre seront rouge brique. Et le mobilier ? Là, les commerçants ont une marge de manoeuvre plus grande, mais les tables et chaises doivent être sobres et contemporaines, de bonne qualité et monochromes. Les porte-menus doivent être à l'avenant, comme les jardinières et les éclairages extérieurs. Pour les clients, ça changera quoi ? Finies les terrasses complètement fermées. On sera donc abrité par des parasols et des paravents, à tester les jours de grand froid... Mais dans l'ensemble, pas de changement fondamental. On espère seulement que les commerçants ne reporteront pas le coût de leur investissement sur le prix des consommations... M.TR."